Collaboration Maison Hardrige x Nok Boards : le pitch d’Adrien Réguis

Posté par: Amélie Bonaimé Dans: Actualités Sur: Commentaire: 0 Frapper: 134

Découvrez l'interview d'Adrien Réguis, co-fondateur de Nok Boards, marque de skateboards made in France fabriqués à partir de snowboards recyclés.

Collab Maison Hardrige x Nok Boards : le pitch d’Adrien Réguis

Adrien Réguis, co-fondateur de la marque Nok Boards avec son acolyte Vincent Gelin, nous en dit plus sur cette marque au concept novateur, de sa création jusqu’à la vision de son avenir.

Peux-tu nous dire qui tu es et nous présenter NoK Boards ?

Je m'appelle Adrien Réguis, j'adore les sports qui glissent, je baigne dans la board culture et suis sensible aux défis que dame nature nous révèle chaque matin. C'est avec Vincent Gelin que nous avons créé NoK Factory, une entreprise dont la raison d'être est de diminuer l'empreinte écologique de l'industrie du sport. Un vaste sujet me direz-vous mais nous croyons cependant que l'économie circulaire peut apporter une pierre à cet édifice et contribuer à diminuer cette montagne de déchets du sport. Avec NoK Boards, nous donnons une deuxième vie aux articles de sport hors d'usage. C'est ainsi que nous avons créé NoK Boards, une marque de skateboards fabriqués à partir de snowboards défectueux. Nous les récupérons auprès des marques de snowboards et des particuliers, nous les analysons sous tous les angles (formes, couleurs et propriétés mécaniques) pour les sublimer dans une deuxième vie. Nous mettons un point d'honneur à proposer des produits écoresponsables de qualité, esthétiques et durables.

NoK Boards, ça a commencé comment ?

Nous nous sommes rencontré avec Vincent sur les bancs de la Recherche et Développement Snowboards de Rossignol. Nous avons ainsi découvert ce qu'était l'industrie du sport et les problématiques liées à la gestion des articles de sport en fin de vie. Nous nous sentions tous les deux très concernés par ces planches de snowboard jetées, enfouies ou brûlées faute de trouver une autre issue. Comme beaucoup de gens, nous faisions déjà quelques objets à partir de planches de snowboard en mode DIY (Do It Yourself) comme des skates bien-sûr mais aussi des tables, des luminaires, etc. En travaillant dans cette industrie, nous avions accès à toute cette matière première que l’on appelait les NoK, car NoK est la contraction de « Not OK » qui est un terme couramment utilisé pour déclasser les produits avec défauts. Les Nok Boards représentaient ainsi tous les snowboards que l’on pour non-conformité mais sont devenus la source de notre créativité.

Quelle est ton ambition pour NoK ?

Accompagner les marques de skis/snowboards pour apporter des solutions à leur responsabilité élargie des produits. Développer l'économie circulaire dans notre mode de consommation en proposant des objets du quotidien (art déco, mobilier ou tout projet spécifique à la demande) fabriqués à partir d'objets recyclés et/ou détournés, ce qui permet entre autre de diminuer l'extraction de matières premières avec des objets originaux.

Tu mises beaucoup sur le made in France et l’écoconception ?

Nous misons beaucoup sur l'économie circulaire qui est pour nous la meilleure façon de répondre aux problèmes engendrés par l'industrie linéaire qui consiste à : extraire des matières naturelles, les transformer, les utiliser puis les jeter et recommencer. L'éco-conception est une très belle démarche pour comprendre l'impact que nous avons sur l'environnement par notre activité. Eco-concevoir c'est se donner des repères et des axes d'amélioration et nous souhaitons bien-sûr en prendre la direction. Le made in France est une question de bon sens. Il est naturellement plus simple et commode de travailler avec les professionnels qui nous entourent, d'être au plus proche de ses partenaires et fournisseurs. Malheureusement, nombreux savoirs faire sont partis loin d'ici et le made in France n'est pas toujours possible. Nous pousserons toujours cette voie lorsqu'elle se présentera.

Ton plus beau souvenir depuis le lancement de NoK Boards ?

Peut-être le moment où j'ai vu nos idées converger avec Vincent et le projet NoK Boards prendre forme dans nos têtes. A partir du moment où l'on a réalisé que c'était possible, plus rien ne pouvait nous empêcher d'avancer vers cette nouvelle aventure.

Ton pire souvenir ?

Boire un pastis pur d'une traite en pensant que c'était du jus de pomme !

Quelles sont tes inspirations ?

Tout ce qui m'entoure ! Les gens, les choses, ouvrir les yeux et voir plus loin comme dirait Jean Claude Ameisen. C'est pourquoi je n'hésite pas à voyager, changer de monde pour susciter la curiosité et l'inspiration.

Qu’est ce qui fait sens pour toi dans ton quotidien d’entrepreneur ?

L'envie d'être actif dans cette transition écologique qui semble incontournable. Mais ce sont les gens qui donnent du sens à ce que je fais. J'avance selon des convictions remplies de doutes, d'autres sont là pour me donner confiance ou m'avertir des fausses routes !

Comment te vois-tu dans 10 ans ?

Dans un monde, je l’espère, où l'on pourra boire l'eau des rivières, respirer l'air de l'atmosphère, profiter des montagnes autant que de la mer... et des arbres, n'oublions pas les arbres.

Pourquoi avoir accepté cette collab avec Maison Hardrige ?

C'est avant tout la démarche écoresponsable que Maison Hardrige nous a exprimé qui nous a donné envie de collaborer. Nous pensons que toute prise de conscience et action qui va dans le sens de diminuer notre impact sur la planète est une bonne démarche. Maison Hardrige est aussi une marque locale de produits haut de gamme, qui prend soin d'apporter sur le marché des chaussures esthétiques et de qualité ce qui correspond aussi à nos valeurs.

Commentaires

Laissez votre commentaire